Pour la collection printemps-été 2009 du designer de mode japonais Issey Miyake, intitulée Color Hunting, Dai Fujiwara s’était rendu dans la jungle amazonienne avec 3000 échantillons de couleur.   À la recherche de la source des véritables coloris naturels, leurs teintes et nuances, son équipe a peint à l’aquarelle, et comparé, sur place, diverses palettes d’arbres, feuilles, sols et eaux verdâtres de la célèbre rivière et forêt, avec des bandes de tissus amenés du Japon.

ch3

ch8

Ce travail d’aventurier de la couleur, tout en finesse, sur le terrain, fait écho aux dessins pris sur le vif, lorsque l’on se retrouve, par exemple, au jardin, entouré par les parfums, sons, vents et lumières du moment.  Les moyens, évidemment, ne sont pas les mêmes, mais notre quotidien peut aussi fournir des moments de grâce et de beauté.  La nature saura toujours inspirer les artistes, qu’elle soit près ou loin de nous.  Quelquefois, quelques secondes suffisent, comme ce croquis miniature, réalisé sans prétention, hier, au ruisseau fleuri, dans le Jardin botanique de Montréal.  Quelques taches crayonnées et aquarellées, parsemées, pour célébrer la vibrance des fleurs et exprimer ma joie d’y être.

pivoines au jardin

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This