imageÀ l’affût de moments éphémères au jardin, je me laisse imprégnée par des sensations de calme et, tout en marchant dans la nature, j’observe.

Frappée par la beauté particulière de cet arbre, habité par ce vide et ces branches croisées, je me sens inspirée pour écrire ce haïku:
Deux branches croisées
Le vide sculpte le tronc
Le vent a soufflé

Pin It on Pinterest

Share This