image

— Croquis rapide au jardin, crayon de couleur.  Un geste crayonné; une approche libre et spontanée, par opposition à une approche planifiée.

L’atelier de croquis du samedi matin, au mois de mai et juin, au jardin botanique de Montréal, est complet !
Un 2e groupe est maintenant ouvert le dimanche matin (voir calendrier).

Les intéressés me demandent souvent : je n’ai pas de talent, est-ce que je peux m’inscrire ?

Je réponds toujours oui, car l’atelier s’adresse aux débutants, même si quelques-uns reviennent 2, 3, 4 ou même 5 fois suivrent le cours, par plaisir.

Je crois que tous peuvent apprendre à dessiner. Si nous pouvons écrire, nous pouvons dessiner. Comme il ne s’agit pas de devenir un virtuose de l’écriture, il en est de même pour le dessin. Il suffit d’apprendre quelques rudiments simples qui nous permettrons de nous exprimer.

L’intelligence visuelle-spatiale ne fait pas partie du curriculum éducatif de base. L’intellect, l’analytique et le conceptuel sont souvent privilégiés.  Il y a 30 ans, Howard Gardner, a créé la théorie des intelligences multiples: linguistique, logicomathématique, musicale, intrapersonnelle, interpersonnelle, kinesthésique, naturaliste et visuelle-spatiale.

Daniel Goleman a ajouté l’intelligence émotionnelle. En fouillant le web, s’ajoutent l’intelligence sexuelle, artificielle, animale…

Robert Sternberg distingue l’intelligence analytique, pratique et créative.

Il suffit de prendre contact avec son potentiel inexploré. Les exercices durant l’atelier ont pour objectif de se familiariser avec le mode d’expression inné qu’est le dessin, en toute simplicité.

Pin It on Pinterest

Share This