blog.balanc

— Balançoire, crayons de couleur

«  Quand la belle-dame (vanesse du chardon) et le monarque seront de retour au jardin, je partirai. Première phrase de mon carnet horticole janvier 2008.

MAISON à VENDRE – Fin prématurée d’un projet de vie pour cause de limites physiques.

Inclus : Tableaux in situ, documentaires scientifiques (botanique, entomologie, biologie, chimie, ornithologie, météorologie), traces de rires, de joie, de tristesse, de réussite, de jeux, de chasse-pas-pour-de-vraie aux papillons.

Sous les strates de neige et de glace de la cour arrière, les racines des asclépiades sont en dormance mais vivantes. Nourriture des larves des monarques. Les racines des autres espèces sont vivantes aussi : gaulthérie ou thé des bois, rhododendron, sureau du Canada pour ses fruits à déguster et à transformer en teinture et encre, l’apios, la rare grimpante qui aime l’ombre, les saules arctiques en haie libre avec les aronias ou gueules noires, la verge d’or et le camomille des teinturiers pour les teintures et les insectes, les achillées millefeuilles pour attirer les coccinelles.

Pas indigènes mais…. La sauge officinale, le romarin officinal, le thym d’hiver, la sariette d’hiver pour leur goût et leur parfum.

Les montants de la balançoire à 3 places émergent de la butte de neige près du cabanon.  Bercement entre l’ombre et la lumière, entre la fraîcheur et la chaleur, poste d’observation, lieu de toutes les farfeluteries.  Bercement pour se laisser être. Pour apaiser la peine d’une petite-fille. Pour rire ensemble.

À l’intérieur de la maison, pas besoin de tableaux.  Ouvrir stores et rideaux pour des paysages de saison.  Faute de temps, l’atelier a moins servi qu’espéré.  La maison est non seulement un lieu pour accueillir les personnes que j’aime, mais c’est aussi un laboratoire d’expérimentation comme fabriquer du papier avec des résidus du jardin. La richesse d’avoir le temps pour l’expérimentation et noter les résultats.  Ou les dessiner.  La richesse de vivre si près de la nature.  De graver les changements observés.

Les deux indigènes en avant de la maison, l’amélanchier et le rhododendron, sont les deux arbres dédiés à mes petites-filles.

Au son du Concerto no 1 de Tchaïkovski interprété par Tatjana Nokolajewa, je refais de mémoire de tous mes sens le rituel de la tournée du jardin.

Que vais-je faire ? Me pardonner.  Pour commencer.  »

Suzanne, participante en coaching

Pin It on Pinterest

Share This